Module Shiatsu Masunaga

Alain SAKHNOWSKY_sAlain SAKHNOWSKY, président-fondateur de la Fédération Française de Shiatsu Masunaga, conférencier, professeur et praticien reconnu, organise une formation de Shiatsu à St Germain en Laye, à l’Espace St-Pierre (8 rue Saint-Pierre 78100 St Germain en Laye 0130614369, à 5mn à pied du RER A)

les formations de Shiatsu Masunaga peuvent commencer à n’importe quel moment de l’année, à partir de 4 élèves, une journée par mois, à convenir entre le professeur et ses élèves.

Alain SAKHNOWSKY, après avoir pratiqué le shiatsu Namikoshi pendant12 ans, s’initie au Shiatsu Masunaga, qu’il pratique pendant 14 ans. Il approfondit ensuite la Médecine Traditionnelle Chinoise avec Jean PÉLISSIER, élève direct du Professeur Leung Kok Yuen. Le Professeur Leung Kok Yuen, décédé en 2013 à l’âge de 92 ans, était enseignant et praticien de réputation internationale, dont la compétence et l’expérience constituent une référence indiscutable.

L’enseignement d’Alain SAKHNOWSKY est donc un Shiatsu très efficace grâce à  l’expérience riche de plusieurs millénaires de la Médecine Traditionnelle Chinoise(MTC) et à son esprit. (Voir interview radio)

Pour Masunaga, la pratique du Shiatsu est avant tout un entraînement spirituel. Il met surtout l’accent sur l’état d’esprit du donneur, sa compassion, sa préparation.

Formations agréées par la PRÉFECTURE DE LA RÉGION ÎLE DE FRANCE sous le N° 11 75 53809 75 donnant possibilités d’aides au financement par les organismes concernés.

Questions / Réponses

Quelle est la spécificité de votre enseignement ?
Plusieurs caractéristiques majeures émanent de l’enseignement que j’ai reçu, qui demeurent fondamentales dans les cours que je propose :
1) Respecter le shiatsu enseigné par Masunaga Senseï qui est un shiatsu traditionnel en lien direct avec les fondements de la MTC. Nous travaillerons à chaque séance sur les douze méridiens principaux en modulant notre toucher-shiatsu selon la qualité énergétique de chaque méridien. Nous « travaillerons » également certains points d’acupuncture au fil de la séance. Points d’acupuncture choisis pour harmoniser le terrain énergétique ou pour favoriser

2) Intégrer l’éthique. Celle-ci se fonde sur le respect « corps et âme » de la personne dont nous prenons soin. Attitude juste, geste juste (tout un programme !).

3) Proposer une séance de soin sur le corps dans son ensemble, quelle que soit la pathologie du patient, afin de respecter les fondements de la médecine chinoise,  qui considère l’être dans sa globalité. La médecine chinoise se présente comme non-violente ; il convient de s’adresser aux 5 mouvements énergétiques pour réguler en douceur le déséquilibre.

4) Si la « chorégraphie » de la séance de shiatsu est une base, l’étudiant apprend à moduler son toucher en fonction de son ressenti, de la qualité des points touchés ; l’éclairage de la pratique nourrit le cheminement vers le geste juste.

5) Proposer au cours de la formation certains principes d’hygiène de vie tels que les exercices de santé et la diététique chinoise ou basée sur les groupes sanguins mais aussi la psychologie chinoise. Ces disciplines faisant partie intégrante de la médecine traditionnelle chinoise.

6) Respecter l’esprit qui anime la Fédération Française de Shiatsu Masunaga et son code de déontologie.

Cela inclut la philosophie issue du taoïsme et du bouddhisme et qui sous-tend cette pratique. Les qualités humaines, la compassion et le respect du patient sont aussi importants que la théorie et la pratique.


Comment se passe une journée de cours ?
Chaque jour de cours, quel que soit le niveau, se déroule de la même manière :
-Un temps pour la théorie, (fondements de la médecine  traditionnelle chinoise qui soutient notre pratique du shiatsu).
–  Un temps pour les exercices menant au geste juste (nombreux exercices de santé, d’éveil du hara et recherche de la qualité de présence pour sentir l’énergie. Repérage des méridiens et points, méthodes pour percevoir les différences entre « kyo et jitsu » –les qualités de l’énergie perçues sous nos doigts -) etc… .
– Un temps pour la pratique du shiatsu, cheminement au fil du shiatsu complet.
Je me limite à 8 élèves maximum pour être plus attentif à leur travail et étudier dans une atmosphère plus chaleureuse. C’est important pour moi.
Vous proposez l’étude et la pratique d’un shiatsu complet, de quoi s’agit-il ?
Au cours de la séance, et quel que soit le problème évoqué par la personne que nous recevons, nous proposons un shiatsu sur le corps entier, à même de réguler de manière douce, son terrain énergétique. Si les théories fondamentales de la pratique s’avèrent indispensables, la recherche par le praticien, du geste juste (et donc de l’attitude juste) demeurent la base de notre pratique. Oui, le schéma de la séance est presque identique pour chaque patient, mais notre pratique est modulée par notre ressenti et le patient fait l’expérience d’un soin global et adapté.

En résumé, lors d’une séance, le shiatsu est appliqué sur tout le corps, tous les méridiens des jambes et des bras et sur tête, épaule et nuque, ainsi que le ampuku, diagnostic du ventre basé sur les 5 mouvements et enseignement essentiel du shiatsu Masunaga.  Nous « travaillons » les points en déséquilibre, au fil de la séance et laissons au patient l’opportunité du ressenti d’un processus d’harmonisation de ses énergies, sans idée de pouvoir sur sa personne.


Quelle est la durée de la formation pour devenir praticien ?

Tout dépend ce que vous entendez par praticien … A la fin de la 2eme année vous avez tout ce qu’il faut pour pratiquer un shiatsu de relaxation (schéma complet d’une séance, bases techniques et théoriques, clés des postures etc.) il ne reste plus … qu’à pratiquer !

Si vous continuez en 3ème année, vous cheminez dans l’apprentissage du shiatsu thérapeutique. Et, en tant qu’artisan, vous affûtez les outils à même de vous faire passer de la technique à l’art.

A la fin de ces 3 années, il vous est proposé un examen permettant d’accéder au titre de “praticien confirmé”, et membre de la Fédération Française de Shiatsu Masunaga.

Pour acquérir une pratique bonne et efficace, il faut … pratiquer ! L’essentiel n’est pas la durée de la formation mais votre motivation et votre entraînement pratique.


Je m’interroge sur “ma capacité” à suivre la formation ; quelles sont les qualités recommandées, voire exigées, pour suivre la formation et devenir un bon praticien? (faut-il une certaine sensibilité ou un “don” pour pratiquer?)
Le plus souhaitable est votre motivation, car tout le monde est capable de devenir bon praticien avec cette qualité.
Aucune formation préalable n’est requise.

Quelles sont les modalités de la formation: lieu, coût, certification, reconnue par l’État ou non…?
La formation a lieu à l’Espace St-Pierre à St Germain en Laye (8 rue Saint-Pierre).
Le tarif est de 1500€/an. Possibilité de paiement en 10 fois (150€/mois)
-10% paiement comptant (1350€).

Vous avez d’autres détails sur le site de la FFSM. Quant à la certification, c’est bien un certificat d’aptitude qui vous est proposé à la fin du 3eme cycle; à ma connaissance, aucune école en France ni fédération ne propose de diplôme reconnu par l’État. Dès le début de sa formation, l’élève fait parti de la FFSM.

Pour d’autres informations, vous pouvez directement me contacter par mail alsakh5@yahoo.fr
Ou au téléphone : 06 62 79 29 55
Merci de préciser que vous souhaitez être formé(e) à Saint-Germain en Laye.